GIS Études Touristiques

Le Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) Études Touristiques réunit 18 universités et grandes écoles du Grand Ouest Français et bénéficie du soutien du CNRS. Il réunit 150 chercheurs représentant 12 disciplines scientifiques. La structure a été officialisée le 6 mai 2019 et a pour objectif de structurer, renforcer et promouvoir la recherche académique sur l’objet thématique que constitue le tourisme.  

Porté par l’Université d’Angers et piloté par l’UFR ESTHUA Tourisme et Culture, le Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) Études Touristiques s’inscrit dans le prolongement du RFI Angers TourismLab., programme collaboratif de la région des Pays de la Loire  et d’Angers Loire Métropole visant à développer la recherche, la formation et l’innovation dans le tourisme.

Le GIS Études Touristiques regroupe 18 établissements.

Il s’agit :

-       du CNRS,

-       des universités d’Angers, de Bordeaux Montaigne, de Bretagne occidentale, de Bretagne sud, de Caen Normandie, de la Rochelle, du Mans, de Nantes, de Pau et des Pays de l’Adour et de Rennes 2,

-       de l’Université Catholique de l’Ouest,

-       des Business Schools : ESSCA à Angers  et Excelia Group à la Rochelle,

-       des écoles d’ingénieurs : ESA d’Angers et Agrocampus Ouest,

-       des écoles d’architecture : ENSA Nantes et ENSAP Bordeaux

Parmi les 34 laboratoires impliqués,  on retrouve 9 unités mixtes de recherche (UMR) du CNRS, 1 formation de recherche en évolution (FRE) avec le CNRS et 1 unité sous contrat (USC) avec l’INRA. Les établissements sont répartis sur 4 régions de la façade atlantique et disposent de 10 lieux d’implantation allant de Caen à Pau avec un effectif cumulé de 150 chercheurs. Le caractère pluridisciplinaire de la  recherche touristique se traduit par la  participation de chercheurs de 12 disciplines différentes : géographie, sociologie, sciences de gestion, histoire, économie, droit, sciences de l’information et de la communication, informatique, langues, architecture, sciences de l’environnement et STAPS.

Le projet scientifique s’articule autour d’une série de questionnements inscrits dans les trois axes de recherche :

Axe 1           Le tourisme comme clef de compréhension des permanences et des transformations sociétales et économiques,

Axe 2           Penser le tourisme pour penser les inégalités, les injustices et  les conflits,

Axe 3           Inventer et Réinventer le tourisme.

Contact :

Philippe Duhamel, Directeur

gis.etudestouristiques@univ-angers.fr