Mot de la future directrice d’unité – Emmanuelle Hellier – 19 et 20 juin 2017 - Angers

  Professeure d’Aménagement de l’espace et urbanisme, géographe de formation, je fais partie du site rennais de l’UMR ESO depuis 2006. J’y ai été recrutée comme Maître de Conférences par voie de mutation, après sept années passées à l’Université de Bourgogne (Laboratoire ThéMA). Il faut croire que les collègues qui m’ont recrutée à ESO ont discerné dans mes centres d’intérêt scientifiques des résonnances avec les préoccupations de la géographie sociale… Dès mon arrivée, j’ai pris connaissance des ouvrages des années 2000, en particulier « Territoires en action et dans l’action », et me suis immergée dans une journée de l’École d’été Géographie sociale. J’ai été invitée à rejoindre l’axe Action Publique en 2010, pour la rédaction du projet puis pour l’équipe d’animation, que j’ai quittée en 2013. De 2013 à 2016, j’ai exercé la direction d’ESO-Rennes. Mes objets de recherche initiaux à ThéMA - structurations périurbaines liées aux mobilités et transports - ont évolué en 2003 vers la gouvernance de l’eau à la faveur d’un contrat INRA-Région. Depuis, je n’en suis plus sortie, tout en maintenant un axe sur services publics et territoires.

Mon objectif principal en tant que DU sera de faire d’ESO une unité reconnue, solide, conviviale et créative en sciences sociales. Je suis impressionnée par l’ampleur de la tâche (qui ne le serait pas ?) et je pourrai m’appuyer sur les acquis et le savoir-faire développés par Raymonde Séchet puis Vincent Gouëset.

Je distingue trois grandes missions à mener et quatre défis à affronter :

Missions :

  • Soutenir l’affirmation et la dynamisation des axes du programme scientifique d’ESO (partages, pratiques, action et transversal). Promouvoir leur visibilité externe et leur pertinence interne.
  • Continuer à déléguer l’animation scientifique à des collègues ou collectifs de collègues ; cas des directeurs-adjoints et de l’IST. Appui essentiel de Karine Breton.
  • Consulter et rendre compte des échanges et des décisions prises en réunions (Conseil d’unité) et lorsque je serai votre représentante (Délégation / Siège CNRS). Question de loyauté et exigence que les collègues disposent du même niveau d’information.

Défis :

  • Comprendre ce que produit le renouvellement des membres d’ESO sur le programme scientifique ; enjeu des manifestations scientifiques et journées d’axes
  • Assurer la cohésion du multisite et s’en donner les moyens dans le cadre d’une unité de grande taille et à 7 tutelles; lui donner une valeur ajoutée (programmes de recherche, manifestations scientifiques…). Tension avec les politiques de site
  • Défendre les postes et obtenir la création de nouveaux postes (IT), stratégiques pour les programmes de recherche notamment. Corrélativement, être vigilant sur les conditions de travail, des collègues même si les règles en sont fixées par les établissements tutelles (d’où des disparités). Promouvoir les doctorants d’ESO et les soutenir dans leurs initiatives collectives et individuelles.
  • Entretenir le sentiment d’appartenance à un collectif supra pour que ce collectif représente une ressource pour ses membres et pour susciter le renouvellement régulier des prises de responsabilité.

La réalisation de ces missions et de ces défis suppose des qualités à cultiver, outre le sens de l’organisation et de l’écoute. Je les classe en binômes :

  • L’implication et la capacité de recul
  • La détermination (voire l’opiniâtreté) et la souplesse
  • Le réalisme et l’optimisme

Merci à Vincent Gouëset pour tout le travail réalisé et pour son talent qui a permis de « maintenir le cap ». Je vous demande un peu de compréhension lors de mes premiers pas en tant que directrice d’unité. Merci pour votre confiance et votre soutien.

Emmanuelle Hellier