Septembre 2014


Cliquez ici pour télécharger !

La présente Lettre correspond à une étape un peu chargée dans la vie de l’UMR, puisque le dossier de renouvellement quinquennal en cours coïncide cette année avec la constitution des COMUE et, pour le site de Rennes, avec la fusion entre deux universités. 

Nous sommes désormais bien engagés dans le dossier de renouvellement de l’unité. Conformément au modèle de fonctionnement démocratique et participatif du laboratoire, nous essayons de mener cette tache collectivement et dans la concertation, ce qui n’est pas une chose simple compte tenu de notre taille, de notre configuration multi-site, et de la diversité des disciplines et des thèmes de recherche représentés dans notre équipe. Nous nous y employons cependant et notre mode de fonctionnement collectif le permet, grâce à nos rencontres régulières, à Angers, au Mans et ailleurs, et grâce aux différents recensements et enquêtes que nous avons engagés. Où en sommes-nous aujourd’hui ? Le bilan 2010- 2014 est, dans ses grandes lignes, achevé et sera prochainement soumis à la relecture des membres du conseil et des responsables d’axe. Merci à toutes celles et à tous ceux qui ont contribué à sa réalisation. Concernant notre projet scientifique à l’horizon 2017, une enquête est en cours. Merci à tou.te.s les collègues qui m’ont aidé à concevoir et à mettre en ligne le questionnaire, ainsi que – par anticipation ! – à celles et ceux qui participeront à l’exploitation des résultats. Les premières réponses sont d’ores et déjà très riches et donnent quelques premières pistes intéressantes. Il importe que tou.te.s les enseignant.e.s/chercheur.e.s d’ESO y répondent, afin que la diversité de nos thèmes de recherche soient pleinement représentée dans le projet. Restera ensuite à constituer les autres éléments du dossier, avec notamment une présentation générale de l’unité, un bilan quantitatif de notre production scientifique (alimenté par les fiches bibliographiques que vous remplissez chaque année), une présentation de notre rayonnement académique et de nos activités de valorisation scientifique, ainsi qu’une présentation de notre politique de formation doctorale. Pour cela, nous aurons de nouveau besoin de vous solliciter, en janvier prochain, sous la forme d’un ultime questionnaire – en cours d’élaboration – qui nous permettra de recueillir des informations qui nous font actuellement défaut, afin de mettre en valeur le rayonnement et l’ouverture de notre UMR. Par avance, merci à chacun.e d’entre vous d’y répondre : votre participation est précieuse. 

L’ensemble de cette procédure, et notamment la phase importante de dépouillement et de synthèse des résultats de enquêtes, nous conduiront à produire une première version du dossier de renouvellement en mai 2015, en vue d’un dépôt définitif en octobre, pour un comité de visite AERES/HCERES qui devrait avoir lieu, si les règles ne changent pas d’ici là, en janvier 2016.

Au-delà des enjeux du renouvellement, qui ne devrait pas poser de problème je l’espère, ce dossier constitue un temps fort dans la vie de l’UMR. C’est un moment privilégié pour réfléchir à qui nous sommes, ce qui nous fédère et comment nous nous projetons dans l’avenir. Cet exercice, introspectif autant que collectif, est sans doute la meilleure réponse que nous pouvons apporter aux incertitudes créées par l’accumulation des réformes récentes et en cours. Les COMUE ou la fusion reprennent à leur compte des discours pourtant contestés par une grande partie de notre communauté scientifique sur « l’excellence concurrentielle » et sur les vertus supposées de la « grosseur », sans tenir compte des risques inhérents à ces empilements successifs et à toutes les formes de mise en concurrence, de fragilisation voire d’exclusion que l’idée « d’excellence » porte en elle. Excellents, nous le sommes toutes et tous par définition, puisque nous avons été recruté.e.s sur ce critère, et parce que nous nous employons quotidiennement à produire des recherches et une formation doctorale de qualité. Face aux incertitudes actuelles, l’enjeu pour notre UMR est, à mes yeux, de garder ses valeurs et ses principes : unité et cohésion scientifique par-delà les différentes COMUE et écoles doctorales auxquelles nous seront rattachés, maintien d’une formation doctorale de qualité et concertée à l’échelle de l’UMR, maintien d’un fonctionnement démocratique, respect de la diversité des disciplines et des recherches menées à ESO, enfin engagement et participation de chacun.e de vous à la vie scientifique de l’UMR notre unité. J’espère que ces quelques principes remportent votre adhésion !

VINCENT GOUËSET 


Octobre 2016

Mai 2016

Octobre 2015

Septembre 2014

Février 2014

Septembre 2013

Janvier 2013

Juillet 2012

Janvier 2012

Juillet 2011

Janvier 2011

Septembre 2010

Janvier 2010

Juillet 2009

Janvier 2009

Septembre 2008

Janvier 2008

Juillet 2007

Janvier 2007

Juillet 2006

Janvier 2006

Juillet 2005

Janvier 2005

Juillet 2004

Décembre 2003

Juillet 2003

Janvier 2003

Juin 2002

Décembre 2001

Juin 2001