Juillet 2009


Cliquez ici pour télécharger !

Cette livraison de La Lettre ESO arrive à la veille d’un été que je vous souhaite fructueux (en résultats, écritures, agréments, découvertes, etc.) et ensoleillé.

La discrétion du soleil lors de nos journées d’Alençon ne nous a pas empêché de lancer la procédure de préparation du dossier de demande de renouvellement de l’Unité. Ce dossier devra être achevé dans ses grandes lignes en mai 2010. Vous allez tous et toutes être invité-e-s à y contribuer. D’abord en vous impliquant dans l’élaboration collective du bilan, auquel vont être consacrées les journées ESO de novembre et décembre 2009 et de janvier 2010.

C’est à partir de ce bilan, et de la mise en évidence des thématiques émergentes et de celles qui déclinent que nous pourrons passer à l’élaboration, toujours collective, du projet scientifique pour le quadriennal suivant. D’ici-là devraient être levées des incertitudes quant aux cadres territoriaux de la structuration des unités de recherche et quant à l’avenir des UMR en SHS. Dans le même temps, vous serez invité-e-s à apporter également votre contribution à l’élaboration du bilan quantitatif de l’UMR(informations précises sur les conventions de recherche ou de coopération internationale, références bibliographiques précises dans le respect de la catégorisation de l’AERES, fiches individuelles chercheurs notamment).

Il apparaît déjà que notre bilan sera positif et nous pouvons être raisonnablement optimistes pour l’évaluation même si l’effort en matière de publication d’articles de revues référencées doit être maintenu et de persévérance dans le montage de projets collectifs. La structuration en trois axes thématiques et un axe problématique et méthodologique a porté ses fruits et sera maintenue. Il nous faut maintenant progresser en matière de structuration a un niveau plus fin : celui des groupes de travail thématiques. Ce qui a été fait pour l’économie sociale et solidaire ou pour les dynamiques des espaces ruraux doit être réalisé pour d’autres thématiques : tourisme, politiques urbaines, enfance, métropolisation… Identifier des groupes thématiques, s’y inscrire durablement nous permettra notamment d’être plus efficaces dans la gestion de nos temps de recherche.

L’intégration toujours plus forte de notre Unité passe aussi, de manière plus symbolique, par la disparition des « appellations locales » (CARTA, CESTAN, CRESO, GREGUM, RESO) au profit de la seule référence à ESO (ESO-Angers, ESO-Caen, ESO-Le Mans, ESO-Nantes, ESO–Rennes). Je vous invite donc à faire progressivement le passage, ESO étant la seule entité reconnue dans le cadre de l’actuel quadriennal.

Bien qu’il soit lourd, cet exercice de rédaction d’un dossier de demande de renouvellement est exaltant. Il faut donner forme au puzzle, associer des individualités, faire émerger des convergences et des idées neuves. Je souhaite que celui ou celle qui me succèdera trouve dans cet exercice la même satisfaction que moi.

Raymonde Séchet

 


Octobre 2016

Mai 2016

Octobre 2015

Septembre 2014

Février 2014

Septembre 2013

Janvier 2013

Juillet 2012

Janvier 2012

Juillet 2011

Janvier 2011

Septembre 2010

Janvier 2010

Juillet 2009

Janvier 2009

Septembre 2008

Janvier 2008

Juillet 2007

Janvier 2007

Juillet 2006

Janvier 2006

Juillet 2005

Janvier 2005

Juillet 2004

Décembre 2003

Juillet 2003

Janvier 2003

Juin 2002

Décembre 2001

Juin 2001