Juillet 2005


Cliquez ici pour télécharger !

DEPUIS sa création, l’UMR ESO a toujours accordé une grande attention à la place des jeunes chercheurs : association au fonctionnement collectif dont témoigne la présence de deux élus doctorants au Conseil d’unité, organisation de séminaires regroupant l’ensemble des étudiants de DEA jusqu’à une période récente, rencontres des doctorants de notre UMR avec ceux de Pau, Grenoble, Toulouse dans le cadre des « Universités d’été de Géographie sociale », soutien au groupe de réflexion « appropriation de l’espace », etc. Cette volonté affichée par les directions successives de l’unité a rencontré des générations successives de doctorants qui n’ont pas toutes eu la même demande en matière de fonctionnement collectif. Aujourd’hui, cette demande s’exprime fortement, et je m’en réjouis. C’est pourquoi j’ai demandé à Emmanuel BIOTEAU, élu au conseil d’unité, et à ses camarades Béatrice CHAUDETet Carine PÉRIBOIS de rédiger l’éditorial de cette nouvelle livraison de La Lettre ESO.

Bonne lecture et bon été à tous,

RAYMONDE SÉCHET


LA DERNIÈRE Assemblée générale de l’UMR ESO (Angers, les 13 et 14 juin 2005) a été l’occasion de réunir les doctorants des cinq sites de l’UMR. Cette initiative avait pour objectif de relancer la dynamique de réseau des doctorants au sein de l’UMR. Nous savons tous combien il est important de créer des réseaux d’échanges, de contacts, et que tout ne peut être comblé par un seul lien (celui avec le directeur de recherche). De cette façon, les doctorants auront la possibilité de mutualiser leurs informations et leurs connaissances, sans parler des données conceptuelles liées à leurs recherches. 

Le bilan de cette première réunion, informelle, montre la diversité et l’internationalisation des sujets de recherches, tant en termes de thématiques que d’espaces d’études. Paradoxalement, cette richesse n’est pas perçue par les doctorants des différents sites. Le réseau doit donc être réactivé aux échelles de l’UMR et de chaque laboratoire (un doctorant coordinateur s’est proposé pour chacun des sites). Il est envisagé de consacrer une réunion spécifique à la question récurrente de la place des doctorants dans les laboratoires de l’UMR.

Les perspectives à court terme sont encourageantes. Près d’une dizaine de doctorants de l’UMR communiqueront à l’occasion de l’École d’été de géographie sociale, organisée à Montpellier, du 1er au 3 septembre 2005. L’UMR propose d’accueillir la session 2006 de ce regroupement national. En ce sens, une implication collective permettrait de parvenir à un projet commun, pouvant être défendu au nom de l’unité 6590. Les doctorants d’ESO proposent la thématique suivante : « Faire de la Géographie sociale autrement : applications, implications, méthodes ». Cette thématique s’inscrit dans la continuité du colloque de Rennes d’octobre 2004 auquel beaucoup de doctorants de l’Ouest et d’ailleurs ont participé.

Une liste de diffusion propre aux doctorants est en cours de création. Elle permettra d’ouvrir un espace virtuel de contact pour faciliter les échanges en s’affranchissant des délais de temps et d’espace. Cette liste sera ouverte à toutes et à tous…

Enfin, pour pérenniser le réseau des doctorants, mais également pour préparer l’École d’été 2006, les prochaines réunions de doctorants auront lieu, de façon informelle, lors du rendez-vous de Montpellier, et de façon formelle, lors des prochaines journées thématiques ESO.

EMMANUEL BIOTEAU,
BÉATRICE CHAUDET,
CARINE PÉRIBOIS


Octobre 2016

Mai 2016

Octobre 2015

Septembre 2014

Février 2014

Septembre 2013

Janvier 2013

Juillet 2012

Janvier 2012

Juillet 2011

Janvier 2011

Septembre 2010

Janvier 2010

Juillet 2009

Janvier 2009

Septembre 2008

Janvier 2008

Juillet 2007

Janvier 2007

Juillet 2006

Janvier 2006

Juillet 2005

Janvier 2005

Juillet 2004

Décembre 2003

Juillet 2003

Janvier 2003

Juin 2002

Décembre 2001

Juin 2001