MOB'HUMA'NIP. Arts et sciences sociales en mouvement

Narrations, iconographies et parcours pour revisiter l’in-situ.


Rezé (44), du 01 au 05 septembre 2014

Cette école thématique s'apparente à une résidence scientifique et artistique dans un objectif de sensibilisation et formation. Cette formation est organisée sous forme d'un séjour résidentiel (en pension complète) de 5 jours d'immersion sur le terrain et en ateliers, ponctué de séances de conférences  et table-ronde en soirée. 

Cette école thématique a pour but de croiser les approches méthodologiques des chercheurs en sciences sociales avec celles des artistes ou chercheurs en art autour d’un objet fédérateur : les territoires en mouvement.

Cette thématique mobilise un grand nombre d’initiatives scientifiques ou créatives qui ont en commun de poser des questions de méthode et d’engager les chercheurs et les artistes à une prise de recul par rapport à leurs pratiques de terrain. Cette réflexivité est nécessaire dans un contexte de renouvellement des approches qu’appelle l’interdisciplinarité. La formation vise ainsi à sensibiliser les jeunes chercheurs en sciences sociales ou en art aux potentialités ouvertes par les collaborations entre arts et recherche pour revisiter les méthodologies de l'in-situ (propres à l’immersion dans des situations concrètes).

Trois méthodes - parcours, iconographies, narrations - seront (re)expérimentées dans la confrontation des pratiques scientifiques et artistiques selon trois modalités pédagogiques différentes, dont le format majeur sera l’atelier construit autour de trois temps : conceptualiser, (s’)impliquer et restituer.

En complément des ateliers, l’école thématique sera également l’occasion d’une formation plus théorique autour des questions épistémologiques (conférences) afférant aux croisements entre arts et recherches en sciences sociales.

Enfin, au sein des table-rondes, sera débattu le rôle des artistes et chercheurs dans l’action sur les territoires en mouvement (implication, engagement, mobilisation, rapport à la commande publique, rapport au pouvoir, approche critique, etc.).

 



Site du colloque