Les formes de structuration sociale et politique liées aux opérations d’équipement : l’exemple des quartiers non réglementaires de Dakar et de Tunis

Olivier Legros, docteur, UMR 6173 "Cité, Territoire, Environnement et Société"

Dans les quartiers non réglementaires, c’est-à-dire construits sans autorisation officielle, la production des équipements collectifs est souvent au centre des rapports de force et des négociations entre la puissance publique et les habitants de ces quartiers. Selon cette perspective, mon objectif est de déterminer comment et dans quelle mesure les opérations d’équipement contribuent, dans les quartiers qu’elles concernent, à la structuration des champs social et politique. L’examen porte sur les quartiers non réglementaires de Dakar et de Tunis, lesquels sont, depuis les années 1990, le siège d’opérations engagées par l’aide internationale (Dakar) et par l’Etat (Tunis). Cette étude comparative me permet d’affirmer trois points. D’abord, la production des équipements est un moment privilégié de la genèse du politique dans ces quartiers car, pour accéder aux équipements, les habitants mènent des actions collectives qui renforcent la cohésion sociale et politique à l’échelle locale. En outre, la négociation des équipements met les habitants organisés aux prises avec l’Etat, à Tunis, et avec l’aide internationale, à Dakar. A Dakar comme à Tunis, les opérations d’équipement font donc partie des instances de formation des normes relationnelles entre les institutions publiques et les mal-lotis. Enfin, et comme en retour, les opérations d’équipement infléchissent les évolutions politiques locales, dans le sens de la complexification des champs social et politique (Dakar), ou du renforcement des régulations de contrôle centralisées par l’Etat (Tunis). Tout en soulignant l’intérêt d’une approche pragmatique des phénomènes sociaux et spatiaux, la comparaison Dakar/Tunis montre donc que l’action publique contribue autant, sinon plus, à la transformation des sociétés et des inégalités qu’à la reproduction de ces dernières.