La Seine Saint-Denis face au RMI-RMA

Solange Montagné-Villette, professeure à l’université Paris XIII

La Seine-Saint-Denis doit, dans le cadre de la décentralisation, gérer comme les autres départements le passage du RMI-RMA de plus de 40 personnes. Le département jusqu’à présent en charge de l’offre d’insertion et des actions de formation, doit aussi s’occuper depuis 2004, de l’allocation et de l’offre d’activités des secteurs public et marchand. L’enjeu est considérable pour ce département où la reconversion tertiaire n’offre quasiment que des emplois qualifiés à des populations pauvres, sans qualification et souvent mal intégrées. On verra comment en dépit des efforts engagés, la vulnérabilité au chômage et l’exclusion persistent, dans cet espace aux fortes spécificités jouxtant de Paris, notamment pour les étrangers.