Pour une approche des acteurs ordinaires dans l’éther des projets de développement local territorialisés

Laforgue Denis, Chavanon Olivier et Raymond Roland, maîtres de conférences en sociologie, Université de Savoie 

La communication proposée vise à analyser certaines des formes plurielles et des processus chaotiques par lesquels des acteurs ordinaires s’approprient des projets de développement local territorialisés, dans des espaces communément qualifiés de « montagnards ». Dans ces dits « espaces montagnards », on assiste à une « prolifération » de projets de développement local, pour faire face à des évolutions économiques et climatiques perçues comme négatives par les « acteurs éminents », i.e. en responsabilité. Ces projets visent entre autre à instituer le tourisme comme une voie de (re-)développement privilégiée, à travers la mobilisation de tout ce qui est perçu et thématisé comme les « ressources » du territoire. Comment les acteurs ordinaires « visés » (les habitants « lambdas ») s’approprient cette représentation du territoire publicisée par des acteurs éminents ? En lien avec les questionnements du colloque, nous nous intéresserons à trois types d’acteurs ordinaires : ceux développant une posture critique de retrait, fondée sur la méfiance ; ceux s’engageant dans des formes de voice ; et enfin des acteurs ordinaires caractérisés par leur indifférence à l’égard du projet de territoire.