Les spatialités de l’altermondialisation halieutique, entre espaces de vie et espaces-enjeux


Noël Julien, doctorant en géographie, UMR 6554 LETG, Université de Nantes 

L’objectif de cette contribution consiste à décrypter les dimensions spatiales d’un mouvement social particulier – « l’altermondialisation halieutique » - en montrant que celle-ci s’inscrit dans une logique de réappropriation sociospatiale au processus de mondialisation. En effet, le littoral et l’halieutique, en tant qu’espace de vie et secteur d’activité singulier, sont porteurs de multiples enjeux géographiques conflictuels et inégalitaires au fur et à mesure de leur globalisation (1). En réponse, certains altermondialistes halieutiques, du fait de leur composition et de leurs revendications, développent des rapports spatiaux particuliers (2). En définitive, si cette dynamique altermondialiste semble confrontée à certaines discontinuités spatiales, des initiatives militantes récentes apparaissent susceptibles d’enclencher des reconfigurations territoriales intéressantes (3).