Les dispositifs participatifs à l’échelle régionale : La construction du territoire régional à l’épreuve des investissements ordinaires de l’espace

Mazeaud Alice, doctorante en science politique, LASAPE, Université de La Rochelle 

La plupart des dispositifs participatifs ont en commun d’être développés à l’échelle locale ou micro-locale. L’espace (de vie) constitue alors est élément moteur de la participation. A l’inverse, la région n’est pas un espace de sociabilités spontanées, elle est une institution de représentation dont le citoyen est pour l’essentiel resté spectateur. L’espace est alors une contrainte sur la participation. C’est pourquoi, l’étude des dispositifs participatifs à l’échelle régionale est intéressante. A partir du cas de Poitou-Charentes, nous montrerons comment ces dispositifs produisent du territoire régional. Au cours de leur mise en œuvre, la société civile régionale prend une consistance, ce qui renforce la légitimité et la capacité d’action de l’institution régionale. En revanche, la capacité de ces dispositifs à permettre la constitution d’une communauté politique régionale, c’est-à-dire à épaissir le territoire régional de la dimension sociale du territoire vécu de nature à permettre la constitution de solidarités territorialisées, est incertaine. La participation des citoyens, parce qu’elle contribue à mettre en lumière la présence d’intérêts divergents entre les groupes, pourrait même fragiliser la communauté imaginée régionale.