La territorialisation de l’espace de vie des migrants par la mobilisation transnationale

Dumont Antoine, docteur en géographie, UMR 6588 MIGRINTER, Université de Poitiers 

Lorsque les migrants se mobilisent dans l’espace d’installation en direction de leur espace d’origine, ils s’appuient sur leur propre expérience de l’espace transnational. Mais comment s’effectue le passage de l’espace de vie transnational à l’espace de la mobilisation politique ? Se mobiliser « ici » pour agir « là-bas » contribue t-il à territorialiser l’espace du quotidien ? Y répondre nécessite d’explorer les modalités selon lesquelles ces migrants mobilisés vivent cette distinction ici / là-bas, en partie imposée d’« en haut » par les Etats et déclinée, à l’échelle locale, en territoires de l’action publique. L’objectif est donc d’examiner les articulations entre l’espace de vie des acteurs mobilisés et l’espace de référence de leur mobilisation. Le résultat est la description d’une nouvelle forme de territorialité, constituée de multiples lieux d’action et d’identification implantés dans différents pays et à différentes échelles.