Frictions locales et conflit national. De la gestion de proximité arabe israélienne par les implantations juives de Galilée

Renno Pierre, doctorant en science politique, Université Paris I 


Cette communication présente des mobilisations spatiales observées dans les implantations juives de Galilée. Les implantations résidentielles étudiées, appelées mitzpim, ont été créées par l’Agence Juive à la fin des années 1970 pour contenir l’extension géographique des agglomérations arabes de la région. La population, laïque et appartenant à la classe-moyenne supérieure, qui s’y est installée est généralement réticente à s’identifier à ce programme de « judaïsation de la Galilée ». Cependant, depuis la fin des années 1990, les habitants des mitzpim se sont mobilisés contre la présence arabe dans leurs implantations. Lorsque cette présence se bornait aux lieux publics, ces mobilisations ont mis en avant la défense d’un cadre de vie local de qualité ; à l’inverse, lorsqu’était envisagée l’intégration de résidents arabes, les mobilisations glissaient vers une rhétorique sioniste appelant à défendre la nature de l’Etat juif.