Commerce et ville ou commerce sans la ville ?

Entre logiques entrepreneuriales et politiques territoriales de développement durable


Le Mans (72), du 19 au 20 novembre 2009

Colloque organisé par le Département de géographie-aménagement de l’université du Maine (Le Mans), l’UMR ESO-GREGUM CNRS 6590 et la CCI du Mans et de la Sarthe, pour la Commission des Activités commerciales du Comité national français de géographie (CNFG))



Appel à communications


L’OBJECTIF PRINCIPAL de ce colloque consiste à mieux comprendre comment le commerce participe à la mise en place de stratégies de production de la ville durable ou prétendue telle. Ces stratégies prennent la forme de discours, de réalisations concrètes, de productions législatives et réglementaires qui mobilisent tant les acteurs politiques et institutionnels que les professionnels du secteur, entreprises de distribution ou promoteurs spécialisés. Le colloque vise à investiguer l’ensemble de ces stratégies d’acteurs, dans la très grande diversité de leurs moyens et de leurs motivations. En filigrane se profile le débat quant à la profondeur de la durabilité mobilisée par ces différents acteurs : simple stratégie marketing, qu’elle soit économique ou territoriale ? Réel impact voire illustration d’une progressive prise de conscience écologique, urbanistique et sociale, des acteurs politiques, des entrepreneurs comme des consommateurs ? 

Les entreprises organisent leur politique de développement durable (expansion, logistique, implantations du local à l’international, concepts nouveaux, formats de vente, etc.) selon certaines actions. Alors, quelles sont les nouvelles pistes qui semblent se dessiner dans la relation « commerce et ville » (passage de la zone au quartier ?, de la polarisation à la centralité ? de non-lieux à des espaces d’urbanité ?), et enfin comment ces acteurs économiques (distributeurs, promoteurs de l’immobilier commercial, récréatif et touristique) sont intégrés et associés aux politiques urbaines et périurbaines d’aménagement et d’équipement de l’espace. 

En parallèle, il s’agira donc aussi d’interroger la place et le rôle des politiques publiques dans la régulation et surtout l’incitation auprès des acteurs économiques à opérer et expérimenter de nouveaux modes de production urbaine. Ce champ d’étude et de réflexion se situera alors à deux niveaux bien distincts : celui, tout d’abord, de la place du commerce et des services dans les documents d’urbanisme français (SCOT, PDU, PDE, CDAC, etc.), puis européens ; celui, ensuite, de la place du commerce dans les opérations d’aménagement et d’urbanisme (partenariat, échelles, processus de requalification urbaine, de recyclage d’espace, de centralité périurbaine, de couturage communal et intercommunal, etc.). 

Afin de dépasser le cadre généraliste et convenu du développement durable, ce colloque vise à mettre l’accent sur quelques approches territoriales précises. il est déterminé par une volonté forte de rapprocher les études des stratégies de localisation – relocalisation de la distribution commerciale, des politiques entrepreneuriales de développement durable suivies en matière d’implantation mais aussi de conception des établissements et des Zones d’Activités, de systèmes de livraison (logistique) et d’accessibilité mis en place, puis de traitement environnemental des centres et parcs commerciaux. tant pour ce qui est de l’action des pouvoirs publics que des stratégies des entreprises, des comparaisons internationales dans les discours politiques, les tentatives de planification, de mise en œuvre de projets, de conception opérationnelle et de modes de savoirs faire seront vivement souhaitées à l’échelle européenne et au-delà. 

Les deux journées du colloque seront organisées sur trois ateliers et une sortie de terrain. 

1 – Les nouveaux concepts développés par les opérateurs privés (firmes commerciales et sociétés immobilières) : des projets durables ? 

Ce premier atelier vise à circonscrire des acteurs économiques, leur rôle et leurs démarches de manière à mieux caractériser leurs stratégies de développement commercial et interroger leur durabilité. Les thématiques retenues concernent ici tout particulièrement les stratégies entrepreneuriales dans leurs approches géographiques et urbanistiques. L’objectif premier est de réfléchir aux modalités d’implantation des entreprises de la distribution et des services (site, situation, aménagement ou réaménagement du site, caractères des stratégies de différenciation concurrentielle, mixité fonctionnelle, HQE, etc.). Les concepts des « retail parks », du « retailment », des « family villages » ne représentent- ils que des niches marketing ou annoncent-ils un nouveau tournant de l’urbanisme commercial et l’avènement de nouveaux centres marchands ? Ces opérations sont elles toujours bien pensées en termes de chalandise, de desserte, d’accessibilité, de rapport aux quartiers ou aux communes dans lesquels elles sont insérées ? La labellisation « valorpark » délivrée par le CNCC est-elle probante ou seulement limitée à la seule considération paysagère des nouveaux parcs commerciaux ? Ces acteurs économiques peuvent-ils être considérés comme des aménageurs ? si oui, quelles sont les conséquences directes sur le fonctionnement de l’espace public ? 

2 – L’accompagnement et la place du commerce dans les politiques territoriales de développement durable 

Ce deuxième atelier approchera la place des activités commerciales et de services dans les politiques d’aménagement et de développement local. il sera l’occasion d’interroger plus finement la place que ces activités économiques occupent dans les documents d’urbanisme : comment fonctionne le rapprochement entre SCOT et SDC ? Les PDU sont-ils plus nombreux aujourd’hui à intégrer les problématiques d’accessibilité multimodale des zones commerciales ? Quel rôle jouent réellement les acteurs politiques dans la mise en place de PDE ? Quels sont les attentes et les enjeux des politiques institutionnelles ? 

Enfin, la question de la régulation commerciale, de l’équilibre à maintenir sur les plans économiques, fonctionnels, géographiques et urbains permettra d’approcher les réflexions et les actions innovantes en la matière à partir d’actions et d’outils politiques impulsés qu’il conviendra alors de caractériser. Quelles sont les conséquences de la loi LME sur le tissu commercial ? Comment fonctionnent les nouvelles CDAC ? Quelles perspectives se dessinent en matière de régulation et d’autorisation commerciales ? 

3 – Commerce et renouvellement durable des villes : analyse de stratégies et d’opérations récentes 

Cet atelier propose de focaliser la réflexion sur le rapport entre activités économiques et ville. 

L’activité commerciale est diversement prise en compte par les acteurs de la gestion urbaine et de la planification. Elle peut être utilisée pour redynamiser la ville en relation avec le patrimoine, la culture, le tourisme. Afin de mesurer le rôle moteur que peut jouer la fonction commerciale (branches, concepts, greffe d’activités ludo-touristiques, etc.) dans des opérations d’aménagement ex nihilo ou de reprise d’espace, il convient d’interroger les manières de produire du commerce dans la ville et de recréer de la ville dans les quartiers anciens, puis autour (voire à l’intérieur) du centre et du parc commercial. 

L’avènement de nouveaux espaces marchands en quête d’urbanisme et d’urbanité nous permet alors d’approcher la proximité, la centralité, la mobilité via les politiques urbaines mises en œuvre. 

Quelle est la politique de réanimation commerciale des centres villes ? Des projets de centres commerciaux en centre ancien destinés à redynamiser des pôles de centralité devenus obsolètes sont-ils toujours contraints et forcés par certains décideurs politiques ? Quelle est la politique de maintien du commerce dans les grands ensembles ? Comment gère-t-on les ZAC commerciales aux entrées de ville ? Le commerce participe-t-il à recoller la ville ? si oui, comment ? Quel rôle joue le commerce (et les services) dans la production de nouveaux produits immobiliers en lien, par exemple avec le développement d’aménités environnementales ? 

Quel rôle joue-t-il dans le recyclage urbain, la patrimonialisation, la recherche de densification des cœurs d’agglomération, dans la réappropriation de la nature urbaine, puis dans l’accessibilité multimodale ? Ces questionnements fondent la relation entre les acteurs politiques et économiques au regard des modes de production urbaine : sur quelles convergences d’intérêt se construisent les partenariats ? Les investisseurs sont-ils associés en amont du projet ? Quelles dérives peuvent apparaître dans l’équilibre ou le déséquilibre entre maîtrises d’œuvre et d’ouvrage ? Comment fonctionnent les sociétés immobilières des grands groupes de la distribution ? 

Ce dernier atelier accordera une grande importance aux études de cas et à l’analyse comparative pour finaliser des types opérationnels au travers de leurs caractéristiques et de leurs limites. 

4 – Sortie terrain : 

Continuité ou hiatus ? Les polarités axiales du commerce manceau au sud de l’agglomération : du « Centre sud » à la ZAC du Cormier et « Family Village »


Comité scientifique : 
René-Paul DESSE, université de Bretagne Occidentale, Brest 
Philippe DUGOT, université de toulouse-Le-Mirail 
Anne FOURNIÉ université de Paris 12, Val-de-Marne 
Arnaud GASNIER, université du Maine, Le Mans 
Nathalie LEMARCHAND, université de Valenciennes 
Michaël POUZENC, université de Toulouse-Le-Mirail 
Bernadette MERENNE-SCHOUMAKER, université de Liège 

Comité d’organisation : 
Jacques CHEVALIER (Le Mans) 
Arnaud GASNIER

Coordination scientifique : 
Arnaud GASNIER 


Programme

Jeudi 19 novembre 2009 
Chambre du Commerce et d’Industrie du Mans et de la Sarthe 
Boulevard René Levasseur (place de la République)

8 h 15 Accueil des participants 

8 h 45 Ouverture du Colloque 
Accueil par Dominique Amiard (Maître de Conférences de géographie), Directeur de l’UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines de l’Université du Maine, et Bernard Warrain, Président de la CCI du Mans et de la Sarthe 

Introduction générale par Nathalie Lemarchand, Professeure de géographie (Université de Paris 8), Présidente de la Commission de géographie des activités commerciales du CNFG (Comité National Français de Géographie) 

Introduction générale du colloque « Commerce et ville ou commerce sans la ville ? » : pistes de réflexion par Arnaud Gasnier, Maître de Conférences de géographie et aménagement (Université du Maine, Le Mans) 

10 h Atelier 1 - Les nouveaux concepts développés par les opérateurs privés (firmes commerciales et sociétés immobilières) : des projets durables ? 

Atelier animé par Bernadette Mérenne 
Professeure, Université de Liège 
Rapporteur : Anne Fournié 
Maître de Conférences, Université de Paris 12 

Concepts, stratégies et études de cas en France

1 - Moulin de Nailloux, Portes de Gascogne et Green Center : trois exemples toulousains de pôles commerciaux durables ? 
Yoann Morvan, Institut d’Urbanisme de Paris, LOUEST-Gerphau, Université Paris Est 
Bruno Sabatier, Chargé d’études urbaines LISST-CIEU - Université de Toulouse-Le Mirail 

2 - Politique de développement et stratégies d’implantation des retail parks aux entrées de ville 
Catherine Mulatier, Directrice Développement Retail Park - Altaréa 

3 - Produire du commerce dans la ville dense 
Catherine Lecourtier, Directrice régionale Ouest-Sud Ouest de Citania (Immochan) 

11 h – 11 h 15 pause 

4 - Du panier à la plateforme coopérative, vendre à la ville du développement durable, essai sur l’espace sud francilien 
Nicolas Boivin – Ingénieur INRA - UMR SAD-APT – Agroparistech 

Concepts, stratégies et études de cas à l’étranger

5 - Le centre commercial « Plaza Imperial » à Saragosse, entre stratégie territoriale et opportunité entrepreneuriale 
Brice Navereau - Doctorant LISST-CIEU - Université de Toulouse-Le Mirail 

6 - Le New Urbanism et la reformulation spatiale et formelle des équipements commerciaux aux Etats-Unis 
Jacques Chevalier, Professeur, UMR ESO (Espaces et Sociétés) CNRS, Université du Maine, Le Mans 

7 – L’implantation des sociétés étrangères de l’immobilier commercial en Algérie : Stratégies et impact sur l’écosystème urbain algérois 
Nadjia Benali-Nouani, Architecte-Urbaniste et Ewa Berezowska-Azzag, Doctorante, Chercheur au Laboratoire VUDD « Ville, Urbanisme et Développement Durable », Ecole Nationale Supérieure d’Architecture d’Alger (Algérie) 

12 h 30 - 13 h 15 discussions entre les intervenants et la salle 

13 h 15 Repas buffet sur place 

14 h 30 Atelier 2 - L’accompagnement et la place du commerce dans les politiques territoriales de développement durable 

Atelier animé par Jean Soumagne 
Professeur, Université d’Angers 
Rapporteur : Philippe Dugot 
Maître de Conférences, Université de Toulouse-Le-Mirail 

Questionner les documents d’urbanisme

1 - Schéma directeur, Scot et commerce : quelle prise en compte ces dernières années ? Quelles perspectives ? 
Marie-Noëlle Mille, Chargée de mission – CERTU de Lyon 

2 - De la CDEC à la CDAC : un nouvel outil pour un urbanisme commercial « durable » dans les petites villes ? 
Milhan Chaze, Doctorant à l’Université de Clermont-Ferrand II-Blaise Pascal-CERAMAC 

3 - Evolutions de la législation commerciale française et premières conséquences sur la gouvernance locale : exemple du département des Alpes-Maritimes 
Caroline Fabre, Docteur en urbanisme de l’Université Paris-Est - Chargée d’études en agence d’urbanisme 

4 - Concevoir et développer un outil d’aide à la décision pour gérer les nouveaux projets commerciaux 
Bernadette Mérenne, Professeure, Université de Liège (Belgique) 

16 h – 16 h 15 pause 

Développement territorial et politiques urbaines

5 - Pas de Développement durable sans Développement territorial ? Quelques réflexions à partir des petits commerces du Pays de Pamiers (département de l’Ariège) 
Michaël Pouzenc, Maître de Conférences, Université de Toulouse-Le-Mirail - UMR Dynamiques Rurales 

6 - La mutation d’un espace inscrit dans la relation entre la ville et le port : l’exemple de Marseille 
Armelle Grellier, Post doctorante, Université d’Angers 

7 - Paris à la recherche de ses villages ? Les commerces de proximité dans l’action de la Mairie de Paris 
Antoine Fleury, Chercheur CNRS - UMR Géographie-cités 

8 - Place du commerce dans le développement de nouveaux quartiers : le cas de l’Eco Quartier du Badoulet à Croisilles (62) 
Nicolas Lebrun et Sylvie Letniowska - Swiat, Maîtres de conférences, Université Lille Nord de France, Artois - Laboratoire DYRT (EA 2468), Arras 

17 h 45 – 18 h 30 discussions entre les intervenants et la salle 

Fin de la première journée 

18 h 30 Visite pédestre du centre-ville du Mans par Arnaud Gasnier 

19 h 30 Dîner au restaurant « La vieille porte » dans le Vieux-Mans, Cité Plantagenêt (12 rue de la vieille porte - accès par la place de l’Éperon) 



Vendredi 20 novembre 2009 
Campus de l’Université du Maine 
UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines (Amphi. Marin Mersenne)

8 h 00 Atelier 3 - Commerce et renouvellement durable des villes : analyse de stratégies et d’opérations récentes 

Atelier animé par Alain Metton 
Professeur, Université de Paris 12 
Rapporteur : Nathalie Lemarchand 
Professeure, Université de Paris 8 

Etudes de cas étrangers

1 - Le Hamiz : un quartier résidentiel à vocation commerciale ou comment naît le commerce sans la ville ? 
Hassina Cheballah, Architecte-Urbaniste, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture d’Alger (Algérie) 

2 - Redynamisation des pôles de centralité à Lomé : cas du grand marché d’Adawlato 
Kossiwa Zinzou-Klassou, Enseignant-chercheur, Laboratoire de Recherche sur la Dynamique des Milieux et des Sociétés (LARDYMES), Université de Lomé (Togo) 

3 - La place du commerce dans les politiques d’aménagement et de développement local : le cas tunisien 
Ali Bennasr, Maître de conférences, Université de Sfax et Thamer Azaouzi, Doctorant en sciences géographiques, Université de Sfax (Tunisie) 

4 - Commerce and Urban Changes in the Neapolitan Area 
Libera D’Alessandro, Professeure, Université de Naples (Italie) 

9 h 30 – 9 h 45 pause 

Etudes de cas français

5 - Politiques et investissements de développement commercial au service du renouvellement urbain ou de l’exclusivité des centres ? 
Sébastien Jacquot, Maître de Conférences, Paris 1 Panthéon Sorbonne, IREST, EIREST 

6 - L’impossible commerce durable dans nos villes multipolaires. Le cas de l’agglomération du Havre 
Mohamed Hani - CIRTAI / IDEES, UMR 6228 CNRS, - Université du Havre 

7 - L’impact du développement de la mixité sociale sur la rente commerciale des quartiers de la politique de la ville 
Pascal Madry, Directeur des études – Procos 

8 - Les centralités commerciales de grande distribution en Ile-de-France au prisme de la mobilité d’achats et de loisirs 
Matthieu Delage, Doctorant UMR 8504 Géographie-cités, Université de Paris 1 

11 h 15 – 12 h 00 discussions entre les intervenants et la salle 

12 h Synthèse des trois ateliers 

12 h 30 Repas, buffet sur place 

13 h 45 Départ sortie terrain en car : La multipolarité commerciale périphérique du Mans, hiatus ou continuité, régulation ou dérégulation ?

- Le Mans nord : zonage et corridor commercial extensif 

- Centre sud : entre centralité de quartier et d’agglomération 

- Le Mans sud : une approche environnementale de l’urbanisme commercial ? 

16 h 30 Départ de Family Village 
17 h 10 Arrêt à la gare du Mans 
17 h 30 Retour Université du Maine – Fin du colloque 

 Modèle d’envoi de résumé

 Appel à communication

 Contenu des ateliers

 Programme