• Première synthèse des connaissances sur les musiques hip-hop, cet ouvrage mêle résultats d'enquêtes inédites et état de la recherche en sciences sociales. Il révèle l'ampleur des transformations politiques, économiques, sociologiques, géographiques et esthétiques auxquelles elles participent.Passées en quatre décennies du statut de pratiques artistiques confidentielles à celui de courant esthétique majeur, les musiques hip-hop portent des innovations fondées sur de nouvelles techniques instrumentales...


    Lire la suite


  • Soutenance de Thèse
    La soutenance de Thèse de Marie-Anaïs Le Breton intitulée :

    Expérimentations numériques pour un urbanisme participatif

    aura lieu le 12 juillet 2022 à 14h - Salle des thèses - Présidence de l'Université de Rennes 2.



    Lire la suite



  • L'équipe Mobi'Kids vous invite au Forum Mobi'Kids intitulé « L’enfant autonome au défi de la ville » qui aura lieu du 1er juillet 17h au 2 juillet 14h au sein de l’Hôtel Pasteur - lieu du patrimoine rennais ouvert sur la ville, tiers-lieu incubateur de projets - afin de décloisonner les mondes scientifique et politique et d’inviter à la discussion et la remise en question.Evènement de partage de la science vers la société, il repose sur une exposition éphémère et commentée de résultats de recherche...


    Lire la suite


  • Soutenance de Thèse
    La soutenance de Thèse de Yoann FADEL intitulée :

    Low cost et aéroport français. Une stratégie paradoxale des acteurs locaux ?

    aura lieu le 8 juillet 2022 à 14h - UFR ESTHUA Tourisme et Culture - Angers.



    Lire la suite



  • Le septième numéro de la revue de valorisation de la recherche en sciences humaines et sociales vient de paraître. Son dossier thématique se penche sur les rapports humains/non-humains.Repenser les rapports humain/non-humain et nature/culture, tel est le chantier qui s’ouvre comme conséquence de l’exploitation illimitée des ressources naturelles à l’époque désignée comme Anthropocène, où tous les phénomènes sont « interconnectés ». Le défi est de taille, mais il convient d’avancer avec prudence...


    Lire la suite


  • Pour vérifier la réalité des affirmations exprimées par les responsables du système éducatif français les auteurs ont questionné en géographes la mise en oeuvre et les résultats de l’École. Après la répartition des lieux dans lesquels l’éducation est assurée (Ch.1) et la présence de l’École dans l’espace quotidien (Ch. 2) ils questionnent en cinq temps le fonctionnement de l’école. L’École s’adapte-t-elle aux contextes locaux ? (Ch. 3) Quelle est la répartition spatiale des moyens ? (Ch. 4) Les...


    Lire la suite


  • Les territoires touristiques et sportifs en transition [Texte intégral] Tourism and outdoor sport territories in transition John Tuppen et Marc Langenbach Articles The Geographies and Psychologies of Global Transitions: Implications for Sport, Tourism, Climate, Health, Wellbeing and the Economy [Texte intégral] Les géographies et psychologies des transitions globales: implications pour le sport, le tourisme, le climat, la santé, le bien-être et l'économie Mike Weed Dilemmes de transition...


    Lire la suite


  • Tourism as an activity is increasingly being criticised for its exploitative and extractive industrial approaches to business. Yet, it has the power to transform and to regenerate societies, cultures and the environment. The desire to explore the world around us is deeply embedded in many people’s psyche, but it comes at a cost to the environment and often to the residents of the visited communities. Much of tourism education has been closely linked to preparing students for future professional...


    Lire la suite

Espaces et SOciétés (UMR 6590)

ESO – Espaces et Sociétés – a été créée au début des années 1980 à l’initiative de chercheurs ayant une solide expérience de collaboration acquise notamment dans l’ATP CNRS « Changement social ». Elle regroupe cinq sites localisés à Angers, Nantes, Caen, Le Mans, et Rennes. 

En savoir plus…

Édito novembre 2021

L’ordinaire et le fil

Avec le retour de nos activités in situ depuis juin, nous avons repris les échanges de visu au quotidien et retrouvé le goût des moments de convivialité et de travail collectif. Refaire cours, débattre, réaliser des enquêtes et des sorties terrain : l’ordinaire s’est mué en redécouverte, en raison de ce qui nous avait manqué.

Certes, l’accumulation des tâches qui s’est abattue sur nous a rapidement tempéré l’enthousiasme de cette « redécouverte de l’ordinaire ». En outre, la période actuelle se présente sous un autre jour, pas si ordinaire, du fait d’une part de la persistance de l’incertitude de la situation socio-économique et sanitaire, d’autre part de la transformation profonde de nos modes de travail. Ces derniers avaient déjà commencé à évoluer, mais les conditions forcées issues de la pandémie ont accéléré des processus et produit un « effet de cliquet » sur des tendances lentes et sûres, en particulier la progression de la part de télétravail hebdomadaire et la fréquence des réunions par outils de visioconférence.

Un « nouvel ordinaire » se met en place, qui demande plus de souplesse à chacun et une plus grande attention encore à la préservation de la continuité du lien. Le temps de coordination s’en trouve accru, l’organisation du travail s’en trouve changée, l’enjeu est de maintenir la régularité de la relation pour ne pas « perdre le fil ». En effet, dans nos métiers de la recherche, il me semble que « préserver le fil » relationnel est essentiel pour donner du corps et de la cohésion à nos projets scientifiques. Bien entendu, le travail de recherche développe des hypothèses, des méthodes, des corpus et des techniques d’analyse qui reposent sur une formation intellectuelle, le développement de compétences, la maîtrise d’outils, des moyens matériels et des « ressources humaines ». Pour autant, la qualité des liens sociaux m’apparaît de plus en plus cruciale pour se dire où va, où on veut aller et quels moyens on mobilise et on se donne collectivement.

Je pense donc que rendre compte de nos initiatives, à tous les niveaux et à tous les interlocuteurs pertinents, est une exigence fondamentale pour faire que le fil relationnel soit maintenu et que l’ordinaire se construise harmonieusement, c’est-à-dire en commun.

Par Emmanuelle Hellier

Éditos précédents

    Panel Body
    Panel Body
    Panel Body
    Panel Body

Contact

Secrétariat : (anne.thomas @ univ-rennes2.fr)

Université Rennes 2
Maison de la Recherche en Sciences Sociales
Place du Recteur Henri Le Moal
35043 RENNES CEDEX

Tél : (+33) 2 99 14 20 78

- Projet ESO 2017-2021