• Mme Ying Hu s’installe à Le Mans Université pendant une année grâce à une bourse prestigieuse du gouvernement chinois.Économiste de formation, elle développe avec Frédéric Fortunel des recherches sur les enjeux de la caféiculture chinoise mais travaille également sur les enjeux économiques de la politique d’internationalisation de son pays. C’est l’occasion d’enrichir et diversifier nos coopérations ! Elle aura comme point d’ancrage le bureau R111 de la Maison des sciences humaines du Mans.


    Lire la suite


  • Organisé par l’UMR ESO (Espaces et sociétés) et le Groupe transversal JEDI (Justice, espace, discriminations, inégalités) du Labex « Futurs urbains » (Université Paris-Est)Le point de départ de ce colloque est la dynamique et la visibilité récentes des approches critiques des rapports sociaux dans la géographie française, alors que les analyses mettant l’accent sur les inégalités et les rapports de pouvoir et de domination sont incontournables depuis longtemps en géographie anglophone comme bien...


    Lire la suite


  • Le projet d'EUR "Approches créatives de l'espace public", École Universitaire de Recherche dans le domaine de la création et de l'espace public portée par l'Université Rennes 2, a été retenu et labellisé. Il est co-porté par Hélène Bailleul.Télécharger le résumé 


    Lire la suite


  • Soutenance de Thèse
    La soutenance de Thèse de Christèle ALLES intitulée :

    La dimension spatiale de l’Etat libanais

    aura lieu le 17/10/2019 à 14h00 - IGARUN - salle 991-992.



    Lire la suite



  • Dans le cadre de l’événement UGI Paris-2022, la commission « Didactique, épistémologie et histoire de la géographie » est à l’initiative de la journée d’étude. Nous avons sollicité trois autres commissions pour s’associer : la commission « Géographie historique », la commission « Ville et métropolisation et la commission « Géographie rurale ». L’INSPE de Bretagne, le laboratoire ESO-Rennes (UMR ESO 6590) et le laboratoire CREAD ont collaboré pour préparer cette journée.L’introduction récente d’une...


    Lire la suite


  • Esta obra foi organizada a partir dos trabalhos apresentados no Colóquio “Mutations des Systèmes Agricoles et Territoires au Brésil» or-ganizado em Le Mans Université, França, pelo Laboratório Espaces et Société (ESO), entre os dias 24 a 26 de setembro de 2018. O evento reuniu professores e pesquisadores brasileiros, espanhóis e franceses de diferentes áreas de conhecimentos, como economia, agronomia, geografia e engenharia de alimentos.En téléchargement (20,6 Mo)


    Lire la suite


  • Soutenance de Thèse
    La soutenance de Thèse de Dima  EL KHOURI TANNOUS intitulée :

    Négocier l'espace : les villes du Liban devant l'afflux des réfugiés syriens (2011-2018)

    aura lieu le 24 Juin 2019 à 14H - Salle du Bélvédère -Droit - Bâtiment D - Université de Caen Normandie.



    Lire la suite



  • Le lundi de 10h à 12h (et quelques lundis toute la journée)(contenu des séances sous réserve)Lundi 1er octobrePrésentation de travaux de recherche par chaque collègue d’ESO Nantes, avec tour de table (10’ chacun), de façon à favoriser l’interconnaissance avec Nicolas Raimbault et Jean-Baptiste BahersLundi 5 novembreComptes rendus bibliographiques : ouvrage collectif, 2013, Sociologie de Nantes, La Découverte (compte rendu par Isabelle Garat) ; numéro 57 de la Revue française de sociologie, 2016...


    Lire la suite


  • A transição atual para sistemas de produção mais sustentáveis e a gestão de espaços agrícolas, ancorados em uma identidade cultural e social, questionam especialmente geógrafos e sociólogos sobre as mudanças nos sistemas produtivos e suas inscrições territoriais, sobre agricultura e a evolução da decisão pública e da cidadania, a mobilização social e a disseminação de inovações e, finalmente, a evolução da demanda social em torno, por exemplo, das práticas alimentares. O objetivo deste livro é compartilhar...


    Lire la suite

Espaces et SOciétés (UMR 6590)

ESO – Espaces et Sociétés – a été créée au début des années 1980 à l’initiative de chercheurs ayant une solide expérience de collaboration acquise notamment dans l’ATP CNRS « Changement social ». Elle regroupe cinq sites localisés à Angers, Nantes, Caen, Le Mans, et Rennes. 

En savoir plus…

Édito juillet 2019

Édito juillet 2019

Construire, déconstruire, débattre

À l’heure de retourner à notre quotidien, je tiens à revenir sur le colloque « Approches critiques de la dimension spatiale des rapports sociaux », organisé et co porté par ESO du 26 au 28 juin dernier. La chaleur de la météo était de la partie. Les collègues participants sont venus de toute la France, d’Europe et du continent américain (Toronto, Mexico, New York, Rio de Janeiro…). Ceux qui n’étaient pas là pouvaient suivre à distance sur #ESOJEDI2019.

Je retiens de ce temps d’échanges intenses trois enseignements pour la suite, à titre individuel et collectif :

1 – Prendre le temps de la réflexivité sur notre profession de chercheuse-eur, et pas seulement le temps d’un colloque.

Cela permet de construire nos choix et d’expliciter nos positionnements, de considérer les injonctions qui nous sont faites par les institutions, avec recul et critique. L’enjeu est de préserver un « métier » d’enseignant.e et de chercheuse-eur aujourd’hui menacé par l’« éparpillement » (cf. session 1B).

2 – Continuer à déconstruire intellectuellement les objets que nous traitons, checher à comprendre les processus spatialisés de transformations de nos sociétés, dans le cadre des rapports de gouvernement et de pouvoirs.

Cela permet de travailler sur nos méthodologies, d’éviter le « diffusionnisme dans nos approches comparées » (schémas eurocentrés, trajectoires normées…) (cf. session plénière). Cela permet aussi de « proposer des alternatives bouleversantes de la réalité » (cf. session 5A).

3 - Organiser le débat et débattre .

Plusieurs débats ont germé lors de notre colloque dans les sessions et dans les moments plus informels. Plus que la « construction politique des échelles », ne s’agit-il pas de penser « la construction scalaire du politique » (cf. session 6A)? Les « classes moyennes » existent-elles ? L’approche strictement constructiviste est-elle viable ? La politicial ecology peut-elle dialoguer avec la critical physical geography (cf. session 6B)? Comment dans notre métier de chercheuse-eur positionner l’éventuelle dimension militante dans des situations d’interface (cf. session 2B) ? Comment les expériences collectives d’enseignant.e.s hors les murs de l’Université peuvent faire école (et ne pas rester en « sous-marin »)(cf. session 1B) ? Quelle place pour les approches quantitatives dans la spatialisation des rapports sociaux ? (cf. session 5A), Etc.

Ce type de questions pourra faire l’objet d’échanges ouverts, dans un cadre moins contraint que celui d’un colloque et en accentuant l’attention sur les points de débat et d’apports mutuels entre géographie, sociologie, psychologie, anthropologie... Nous avons bien avancé sur les approches critiques lors de ce colloque à la fois studieux et convivial ; nous pouvons compter sur la « relève », jeunes chercheuses et chercheurs en sciences sociales.

Place à la valorisation de nos travaux et à toute forme d’événement qui permettra aux débats de s’épanouir !

Emmanuelle Hellier

Éditos précédents

Contact UMR ESO

Secrétariat :

Université Rennes 2
Maison de la Recherche en Sciences Sociales
Place du Recteur Henri Le Moal
35043 RENNES CEDEX

Tél : (+33) 2 99 14 20 78

Fax : (+33) 2 99 14 18 95

courriel (karine.breton @ univ-rennes2.fr)


Organigramme


- Projet ESO 2017-2021

Retrouvez le bilan 2015 et l'évaluation HCERES ici.