• Dans un contexte de profondes évolutions du travail enseignant, cet ouvrage en propose les bases d'une approche géographique. Par approche géographique, il faut entendre toute démarche d’étude et de recherche qui prend comme entrée dans l’analyse des évolutions du travail enseignant, ou considère comme une propriété signifiante de celles-ci, les transformations des espaces de travail. De plus en plus souvent, les enseignants travaillent avec d’autres acteurs de l’éducation. Les salles de classe...


    Lire la suite


  • La Manifestation Des Villes à Voix Hautes, organisée dans le cadre du Séminaire Villes de la MRSH de Caen, met en partage un ensemble d’œuvres littéraires  (fictions, récits, livres graphiques, bandes dessinées, etc.), ou encore, des essais, qui ont en commun l’évocation des mondes urbains. Que ces livres se saisissent de l’atmosphère d’une ville singulière, qu’ils mettent en intrigues nos modes de vie citadins contemporains ou les arcanes de la fabrique urbaine; qu’ils redonnent vie aux cités disparues...


    Lire la suite


  • Educational tourism in agriculture: potential and reciprocal benefitsYasuo Ohe, Tokyo University of Agriculture (Japon) Accès à distance : https://webconf.unicaen.fr/b/dsi-0dp-frl-b4iDemande de participation en présentiel nécessaire 24h au plus tard avant chaque séance pour vérifier les places disponibles : xavier.michel@unicaen.fr


    Lire la suite


  • Dans un contexte de pandémie mondiale qui a déjà provoqué le décès de plusieurs millions de personnes, la dégradation accélérée de notre environnement, l’augmentation des inégalités et de la précarité, la multiplication des régimes autoritaires, tout invite au pessimisme ou au chacun pour soi. Que faire alors pour construire les conditions d’un retournement qui permette, dans un futur proche, de s’extraire de la logique mortifère du système capitaliste ?La grande majorité des individus, pour l’heure...


    Lire la suite


  • Le paysage désigne « une partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels ou humains et de leurs interrelations dynamiques ». Plus politique que scientifique, cette définition issue de la Convention européenne du Paysage (2000), désormais introduite dans le droit français, correspond bien à la manière dont l’action paysagère est ici traitée. Le paysage devient ainsi une affaire de perception et un enjeu d’aménagement.La posture...


    Lire la suite


  • 1ère partie : Quelles sont les attentes et les contraintes du monde agricole dans la circulation de la matière organique ?14h : Introduction de la journée14h15 : Interventions et échanges• « Collectifs, gestion des déchets et transition des territoires dans les Suds : quels liens possibles ? »par Nasser Rebaï, maître de conférences en Géographie Paris 13• « Quand un agriculteur des Mauges recycle les déchets verts municipaux pour amender ses sols »par Simon Joxe, doctorant en Géographie ESO Le Mans•...


    Lire la suite


  •  Ce second volume de l’Habilitation à Diriger des Recherches (volume inédit) présente une position de recherche à l’entrecroisement des apports de la géographie sociale, la géographie des migrations et d’une géographie du genre. Je m’inscris aussi dans ce qui est une géographie critique et radicale, et vers une géographie en construction, à laquelle je souhaite contribuer qui est celle d’un cadre d’élaboration d’une géographie postcoloniale et décoloniale, en lien avec l’ensemble des évolutions...


    Lire la suite


  • Aujourd’hui nombreux sont ceux convaincus d’un lien de causalité directe entre expérience de vie et compétence à soutenir/accompagner ses pairs. De l’expérience découlerait systématiquement savoirs et compétences ? Pourtant rien n’est prouvé en la matière, pas plus que l’inverse. Force est de constater qu’une grande variété d’effets est produite par les personnes se déclarant « pairs ». Par leur accompagnement, certains permettent à d’autres de reprendre pied dans leur vie ; tandis que d’autres...


    Lire la suite


  • Depuis la fin des années 1990, les sommets internationaux du microcrédit se multiplient. Tous ont pour ambition la lutte contre la pauvreté, en promouvant l’accès au crédit aux plus pauvres. En outre, dans les pays en développement, le modèle de la banque villageoise, défendu par le prix Nobel de la paix Muhammad Yunus, n’a fait qu’accentuer la croyance en un nouvel outil pour leurdéveloppement. Qu’en est-il ?À partir d’une analyse socio-économique et gestionnaire des dispositifs de microfinance...


    Lire la suite


  • Les cartes sont au cœur de l'action publique et des dynamiques qui la façonnent. Instruments de réforme politique et territoriale, supports de représentation des problèmes publics, vecteurs de conflits et de mobilisations citoyennes, elles constituent un objet central pour les sciences sociales. Cet ouvrage pluridisciplinaire interroge les usages politiques des cartes, à travers une perspective multi niveaux et par la confrontation entre différents secteurs (politiques de la ville, gestion de l’eau...


    Lire la suite


  • "Réserves : Dialogues intimes avec le monde naturel" est un regard posé sur les espaces protégés ainsi que sur les femmes et les hommes qui en ont la charge.Cette exposition explore les relations complexes et parfois mystérieuses que les humains entretiennent avec le monde naturel, et la rupture qu'ils nourrissent avec la nature. Les photographies de François Lepage et les textes des chercheurs en environnement  s'en font l'écho.L'exposition s'inscrit dans le cadre de "Verdoyons". Elle a été conçue...


    Lire la suite

Espaces et SOciétés (UMR 6590)

ESO – Espaces et Sociétés – a été créée au début des années 1980 à l’initiative de chercheurs ayant une solide expérience de collaboration acquise notamment dans l’ATP CNRS « Changement social ». Elle regroupe cinq sites localisés à Angers, Nantes, Caen, Le Mans, et Rennes. 

En savoir plus…

Édito novembre 2021

L’ordinaire et le fil

Avec le retour de nos activités in situ depuis juin, nous avons repris les échanges de visu au quotidien et retrouvé le goût des moments de convivialité et de travail collectif. Refaire cours, débattre, réaliser des enquêtes et des sorties terrain : l’ordinaire s’est mué en redécouverte, en raison de ce qui nous avait manqué.

Certes, l’accumulation des tâches qui s’est abattue sur nous a rapidement tempéré l’enthousiasme de cette « redécouverte de l’ordinaire ». En outre, la période actuelle se présente sous un autre jour, pas si ordinaire, du fait d’une part de la persistance de l’incertitude de la situation socio-économique et sanitaire, d’autre part de la transformation profonde de nos modes de travail. Ces derniers avaient déjà commencé à évoluer, mais les conditions forcées issues de la pandémie ont accéléré des processus et produit un « effet de cliquet » sur des tendances lentes et sûres, en particulier la progression de la part de télétravail hebdomadaire et la fréquence des réunions par outils de visioconférence.

Un « nouvel ordinaire » se met en place, qui demande plus de souplesse à chacun et une plus grande attention encore à la préservation de la continuité du lien. Le temps de coordination s’en trouve accru, l’organisation du travail s’en trouve changée, l’enjeu est de maintenir la régularité de la relation pour ne pas « perdre le fil ». En effet, dans nos métiers de la recherche, il me semble que « préserver le fil » relationnel est essentiel pour donner du corps et de la cohésion à nos projets scientifiques. Bien entendu, le travail de recherche développe des hypothèses, des méthodes, des corpus et des techniques d’analyse qui reposent sur une formation intellectuelle, le développement de compétences, la maîtrise d’outils, des moyens matériels et des « ressources humaines ». Pour autant, la qualité des liens sociaux m’apparaît de plus en plus cruciale pour se dire où va, où on veut aller et quels moyens on mobilise et on se donne collectivement.

Je pense donc que rendre compte de nos initiatives, à tous les niveaux et à tous les interlocuteurs pertinents, est une exigence fondamentale pour faire que le fil relationnel soit maintenu et que l’ordinaire se construise harmonieusement, c’est-à-dire en commun.

Par Emmanuelle Hellier

Éditos précédents

    Panel Body
    Panel Body
    Panel Body
    Panel Body

Contact

Secrétariat : (anne.thomas @ univ-rennes2.fr)

Université Rennes 2
Maison de la Recherche en Sciences Sociales
Place du Recteur Henri Le Moal
35043 RENNES CEDEX

Tél : (+33) 2 99 14 20 78

- Projet ESO 2017-2021