Ch. 8 [ESS] Organisations et territoires de l’ESS : enjeux et perspectives de l’action sociale située

Equipe d’animation : Pascal Glémain, Simon Heichette

 

Le chantier en résumé :

À travers ce chantier, il s’agit de soutenir la construction d’une analyse collective inter-disciplinaire relatives aux questions liées aux organisations et aux territoires relatifs au champ de l’Économie sociale et solidaire (ESS), en particulier celles concernées par l’action sociale. La construction sociale et spatiale des solidarités économiques est un élément important de la dynamique collective d’ESO. Or, l’effectivité de ces solidarités, qu’il s’agisse d’ailleurs de celles qui sont inscrites dans l’action publique (solidarité organique) ou des solidarités « vivantes » à l’échelle des communautés de vie (solidarité mécanique), sont fortement influencées et même déterminées par des enjeux collectifs (organisation et division du travail, gouvernance et encadrement, dynamique bénévoles et professionnelles, microfinance sociale, etc.) et territoriaux (PTCE, Tiers-lieux de Transition, Villages d’Initiatives Locales, etc.). Ce chantier transversal propose de s’appuyer sur les travaux des chercheurs d’ESO portant sur les organisations et les territoires de l’Économie sociale et solidaire et de l’action sociale, afin de mettre en lumière les enjeux conceptuels et méthodologiques rencontrés dans ces recherches relatives à la compréhension socio-spatiale des solidarités socio-économiques.

Le chantier thématique pourrait, tout d’abord, permettre de repérer les principales notions, les principaux concepts et les différents angles théoriques mobilisés selon les disciplines et les terrains de recherche, mobilisés par les chercheurs et chercheuses d’ESO selon les champs de l’action sociale concernés. Il serait, ensuite, pertinent d’analyser les points de convergence et de divergence épistémologiques, de terrain, pour mieux envisager les enjeux d’interdisciplinarité/trans ou pluridisciplinarité, relatifs à ces objets. Enfin, les questions méthodologiques en lien avec la production des solidarités pourraient être abordées, notamment parce que ce type de recherche mobilise régulièrement des démarches de recherche-action, voire de recherche-intervention, et impliquent généralement fortement les chercheurs et chercheuses dans des rapports de coopération (parfois conflictuels) avec les organisations, les acteurs et les territoires étudiés.

Le chantier contribue à l’axe 1 du projet scientifique de l’UMR, car il s’agit d’un chantier interdisciplinaire (sociologie, géographie sociale, sciences de gestion-management, économie sociale & solidaire) qui permettra d’ouvrir une démarche réflexive sur la recherche – action et/ou l’engagement des chercheurs par rapport à leur objet de recherche. Il contribue également à l’axe 3 car les enjeux de solidarité et d’ESS sont au croisement des reconfigurations de l’action publique, où le local et la proximité décisionnelle sont de plus en plus mis en valeurs (action sociale des collectivités, contrats locaux de santé, action sociale départementale, dynamiques associatives, etc...), et des dynamiques socio-territoriales desquelles les organisations de l’ESS et de l’action sociale émergent.

Les objectifs de production scientifique et les manières de travailler au sein du chantier restent ouvertes à la discussion.